Mes Coordonnées

Audrey Javelle

 

Immeuble "Le Futura"

62 avenue de Bayonne

64600 ANGLET

 

Plan d'accès - ici-

prendre rendez-vous au :   06.50.73.78.10

 

 formulaire de contact cliquez - ici -

 

ACTUALITES

 

LA RÉALITÉ VIRTUELLE AU SERVICE DE LA THÉRAPIE

 

Dernier article du blog

 

"une alternative au burn-out"

 

TEST QI

CONSEIL EN ORIENTATION

 

Nouveau partenaire :

 

Institut d'Hypnose Bayonnais

 

Cours collectif de RELAXATION HYPNOTIQUE en petit groupe.


SOIGNER LES PHOBIES EN RÉALITÉ VIRTUELLE

Comment ?


La Thérapie par Exposition à la Réalité Virtuelle (TERV) s’inscrit dans le cadre des TCC (Thérapie Cognito-comportementale) selon le principe de désensibilisation systématique (habituation/extinction). 
Les logiciels  élaborés scientifiquement par C2Care permettent d’accompagner le patient dans différents environnements pendant des exercices d’exposition, notamment quand le traitement des phobies nécessite une immersion dans une situation spécifique comme l'autoroute, l'avion, les pigeons ou les araignées par exemple. La Réalité Virtuelle permet à l'utilisateur de ressentir un univers par le biais de différents sens : vue, ouïe, toucher...via un casque.

 

Déroulement

  1. Analyse fonctionnelle des déclencheurs, situations, monologues intérieurs, croyances…
  2. Elaboration d’objectifs avec le patient, de la situation la moins stressante à la plus stressante...
  3. Apprentissage de techniques de gestion des émotions, de relaxation..
  4. Mise en situation virtuelle progressive avec l’accompagnement du thérapeute.
  5. Debriefing et réévalution des objectifs

Quels avantages ? 

 

Le traitement a valeur d'expérience ou d'entraînement préalable à une confrontation à la réalité. Le patient peut reproduire ensuite dans la réalité ce qu'il a appris en séance.

Quand il est confronté à la situation, se dire qu'il l'a déjà fait en réalité virtuelle donne de l'assurance.

L’environnement virtuel garantit une maîtrise et une exposition progressive : en sélectionnant le niveau, le thérapeute contrôle le nombre de voyageurs présents dans un avion ou un métro, la présence ou l’absence de rambardes sur un pont, la survenue de turbulences lors d’un vol, l’expression des personnes qui vous regardent lors d’un discours. 

Les étapes particulièrement délicates peuvent être répétées et travaillées plusieurs fois si nécessaire.

Le terrain  immersif et rassurant, ne présente aucun danger physique.

Le travail sur soi, en toute confidentialité, élimine la gêne des patients à l’idée qu’on les remarque dans la rue, le métro ou l’avion. 

Une formule gratifiante pour le patient : chaque niveau franchi représente une victoire et un renforcement positif s’ancre.

 

Quelles sont les indications  ?
 

  •     CLAUSTROPHOBIE : peur des espaces confinés, des lieux clos et de l’enfermement
  •     AGORAPHOBIE : peur des espaces ouverts et des endroits où on ne peut pas sortir facilement
  •     OCHLOPHOBIE : peur des endroits où il y a beaucoup de personnes, peur de la foule
  •     AVIOPHOBIE ou AERODROMOPHOBIE : peur des avions, des voyages en avion
  •     ACROPHOBIE : peur du vide et des hauteurs
  •     AMAXOPHOBIE : phobie de conduire
  •     GLOSSOPHOBIE : peur de parler en public ou devant un groupe
  •     PHOBIE SCOLAIRE : peur d’aller à l’école
  •     BELENOPHOBIE : peur des aiguilles (piqûres)
  •     ARACHNOPHOBIE : peur des araignées
  •     AILUROPHOBIE : peur des chats
  •     CYNOPHOBIE : peur des chiens
  •     ORNITHOPHOBIE : peur des pigeons
  •     MYSOPHOBIE  : peur d’être en contact avec la saleté ou microbes
  •     EMETOPHOBIE : peur de vomir
  • Liste non exhaustive.

 

Contre- indications :

  • épilepsie photosensible
  • difficile dans les cas de myopies sévères (-3-5 dioptries) sauf porteurs de lentilles.

 

Combien de séances faut-il ?

A titre indicatif

  • 8 à 15 séances soit 2 à 4 mois de traitements par phobie
  • les premières séances sont généralement dédiées à la gestion des émotions et de l’anxiété, la relaxation, la thérapie cognitive.
  • les séances sont hebdomadaires et durent environ 30 min
  • le taux de réussite est de 80-90 %

Exemple de cas pratique : comment traiter le vertige ?

 

Grace aux environnements virtuels de C2Phobia, l’exposition à différentes hauteurs est très facile.
Selon l’anxiété et la tolérance du patient, vous pouvez l’exposer au sol ou face à un immeuble (pour appréhender les hauteurs autour de lui) et à différentes hauteurs, du premier au 15ème étage jusqu’au toit d’un gratte-ciel.
Les exercices d’exposition peuvent être réalisés de différentes façon. Sortir sur des balcons, utiliser un ascenseur extérieur vitré ou passer d’un immeuble à un autre via des passerelles configurables (avec des murets, des cordes ou sans aucune protection).

 

 

SOIGNER LES ADDICTIONS

 

Les environnements virtuels qui contiennent des indices liés au tabagisme ou à l’alcoolisation génèrent un désir important (craving) chez le patient dépendant.

L’immersion des patients dans ces environnements virtuels a pour but de les confronter à leurs désirs addictifs afin qu’ils en prennent pleinement conscience et que leur thérapeute les aide à s’en détacher.
Les environnements de C2Care permettent d’immerger les patients dans des situations qui déclenchent une envie de boire, fumer, jouer... (domicile, arrêt de bus, terrasse de café, bar, bureau de tabac, Casino...).

 

Indications :

  • Cigarette
  • Alcool
  • Drogue (cocaïne, marijuana, drogues de synthèse...)
  • Jeux (Casino, jeux de hasard, paris sportifs...)